Dans "Paroles de femmes", de Colette...

     "Tout ce qui m'a étonnée dans mon âge tendre m'étonne aujourd'hui bien davantage. L'heure de la fin des découvertes ne sonne jamais. Le monde m'est nouveau à mon réveil chaque matin et je ne cesserai d'éclore que pour cesser de vivre"...

      Ce que l'on découvre de nouveau, tout au long de notre vie, et qui "avant", n'existait pas mais avait peut-être été rêvé ou imaginé, c'est effectivement comme l'éclosion d'une nouvelle vie en nous, une nouvelle vie qui va être différente de celle que nous vivions jusque là, parce que, ce qui désormais existe et se répand, et que l'on peut utiliser, nous porte à imaginer sinon à réaliser un "possible" qui, avant, n'était pas même concevable...

      Née le 28 janvier 1873 à Saint Sauveur en Puisaye dans l'Yonne, et disparue à Paris le 3 Août 1954 à l'âge de 81 ans ; Colette a donc vu arriver l'automobile, le téléphone, la TSF, et sans doute la télévision dans ses débuts...

Je l'imagine, née en 1973, aujourd'hui âgée de 40 ans, ayant connu les débuts de la téléphonie mobile et d'Internet dans les années 1990, puis le développement et la généralisation aussi rapide de ces technologies de la communication à partir de 2005 surtout...

Est-ce qu'Internet, les réseaux sociaux, Twitter, les sites et les blogs, Skipe, la Web Cam, le smartphone, l'édition en ligne et la diffusion instantanée de tout ce que l'on peut produire d'image, d'écriture, de parole... Est-ce que tout cela, oui, aurait fait une autre Colette que celle de la première moitié du 20 ème siècle ?

Et qu'en aurait-il été, de même, pour chacun de tous ces auteurs, écrivains, artistes, acteurs, réalisateurs, qui, durant la majeure partie du 20 ème siècle, ont fait avec le téléphone à cadran et à fil, avec le télégraphe, la machine à écrire, le courrier postal, un manuscrit déposé chez leur éditeur, lequel manuscrit d'ailleurs, devait être accepté pour être publié ?

Il est évident que toutes ces nouvelles technologies apparues pour la plupart d'entre elles dans les années 1990, et faisant partie intégrante de notre environnement quotidien depuis seulement quelques années, en gros depuis 2004/2005 ; ont "radicalement changé la donne"... Et les destins, et les habitudes, et les modes de vie, la relation, les rêves, les aspirations, la pensée, la culture, tout ce à quoi on croyait "avant"...

      Cependant, tous ces fils, réels et virtuels, qui nous relient sans vraiment nous relier en fait, nous relient dans un immense maëlstrom qui nous emporte et dans lequel on s'agite, et où l'on pense, où l'on incrimine, où l'on sacralise, où l'on maudit, où l'on illumine bien plus que l'on agit, bien plus que l'on aime, bien plus que l'on vit...

180px-jacques-humbert-colette-1.jpg

     Colette en 1896 par Jacques Humbert

 

Colette

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !