trump

La "Trumpeoplemania"

... Ce vendredi 11 novembre, donc 2 jours après l'annonce de l'élection de Donald Trump faite le mercredi 9 à 8h 45 heure de Paris, je me rendis à pied au Carrefour du coin, proche de chez moi, et je parcourus le rayon journaux magazines revues et feuilletai quelques revues "people" et d'actualités "grand public"... Toutes ces revues et magazines d'actualités "en avaient plein de pages" de Donald Trump, de photos, assorties d'anecdotes, de "moments de sa vie", enfin oui, "y'avait que ça, du Trump à perte de vue (de pages) ! On le voit en gros plan, "sous toutes les coutures", en compagnie de ses trois épouses, de ses enfants, de sa famille...

Quand je pense à quel point durant la campagne électorale, les médias, la presse, les télés, les journalistes... L'ont littéralement descendu, ont "gerbé" sur ses propos, ses comportements, ses gestes ; à quel point les instituts de sondage à la botte de "l'Establishment" se sont accordés à le donner perdant... Tant, d'ailleurs, en Amérique qu'en France et en Europe... Et que je vois cet "encensement"avec toutes ces mises en page à la Une, cette "pub" que lui font aujourd'hui, àpeine 2 jours après, toutes les revues People... Je suis sidéré, écoeuré ! "dans quel monde on vit" !

"Le milliardiaire parti de rien, qui a fait fortune, et que maintenant on "porte aux nues" en un spectacle de variétés tout ce qu'il y a de plus "bling bling"... J'en ai la nausée, cela me révolte!

C'est bien "ça", le monde présent, la "culture", la "civilisation" du 21 ème siècle ! ... Bon, je sais, "y'a un moment que ça dure ce carnaval", depuis le Grand Siècle de Louis XIV, depuis les empereurs romains... Mais là, avec la mondialisation, les lobbyies de Presse et d'information, les agences de publicité, l'internet, les réseaux sociaux, l'instantanéité des nouvelles, des "scoops"... Et avec les centaines de millions sinon les milliards de gens sur cette planète qui se gavent de ce carnaval, de ces fantoches, de ces flashs, de cette "musique" réduite à un tambourinement de coeur de pieuvre... Je me dis que du temps de Louis XIV ou que du temps des romains, "ça ressemblait quand même un peu à quelque chose" dans la mesure où la représentation avec ses magnificiences et ses artifices pouvait être "porteuse" d'une sorte de "message" en face du peuple, de la société...

... Il n'y a plus de "message" aujourd'hui... Il n'y a rien d'autre que de l'insolence, de l'arrogance, de la "fric-puerie", de l'obscénité, du bruit... et c'est désespérant !

 

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !