le pouvoir

Le vrai pouvoir se transmet et se partage...

... Et ce pouvoir là n'a rien à voir avec celui qui consiste à dominer, à imposer, à être le plus fort, le plus riche, le plus influent, et qui en règle générale ne se partage pas mais est l'affaire d'un seul ou d'un petit nombre...

     Les êtres forts dans leur esprit et dans leur coeur, et dans la relation qu'ils ont avec leurs proches, leurs connaissances, les gens qu'ils rencontrent ; ne dominent pas comme les forts qui soumettent à leur volonté et à leur pouvoir les autres gens tout autour d'eux, et en particulier les faibles, les fragiles, qu'ils écrasent, piétinent, méprisent...

Ces êtres là, forts dans leur esprit et dans leur coeur, sont des êtres qui recherchent ce qu'il y a de remarquable, de meilleur, d'unique, en une personne en particulier, et qui font ce qu'il faut afin que ce remarquable, que ce meilleur, que cet unique en cette personne, puisse s'exprimer, se développer, exister...

Ainsi les êtres forts "existent" les autres êtres qui leur sont proches ou qu'ils connaissent autour d'eux...

Ainsi les êtres forts ont-ils ce pouvoir de communication qui s'apparente à une forme "d'éducation et de transmission" mais à vrai dire c'est autre chose encore que de l'éducation car il y entre de l'exemplarité,, du témoignage, et comme une onde qui pourrait même avoir le pouvoir de guérir, de guérir de ce qui "plombe" les êtres à l'intérieur d'eux-mêmes...

Le pouvoir, le vrai pouvoir, dans sa toute puissance, c'est celui qui se transmet et se partage... Ce n'est jamais celui qui se garde pour soi, pour dominer, pour imposer, pour être plus riche, plus beau, plus fort, plus "tout ce qu'on voudra" ; et qui à la longue, après avoir soumi et nivelé les gens et les peuples, ne peut que rencontrer de la résistance, ne peut susciter que de la révolte, ne peut qu'être abattu...

... Ce que je déplore, c'est que l'on n'en parle pas assez, de tous ces gens autour de nous, partout, qui "œuvrent" et mènent des actions qui "portent" et réconfortent, ainsi que de tout ce qui se réalise ici ou ailleurs, de beau, de bien, de grand...

Les médias, et nous tous ou presque, dans le cours de la vie au quotidien, ne mettons l'accent que sur "ce qui ne va pas", sur ce que l'on déplore, sur tout ce que l' on ne peut guère supporter, et en "gueulant comme des veaux"!

Assez de catastrophisme ambiant, assez de cette rage que l'on met à "voir les choses en noir!"

Comme si l' on ne pouvait pas être d'un optimisme lucide, d'un optimisme sans angélisme mais réaliste !

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !