Souvenirs et événements particuliers de mon enfance

 

 

Sur les bords de l' Adour en 1951

 

C'est moi, à l'âge de trois ans... Mon grand père Georges Abadie venait le dimanche pêcher sur les bords de l' Adour et nous nous installions, Suzanne ma grand mère et moi sous le pont suspendu (le vieux pont, démoli et reconstruit après 1956)... Le pont d' Onard (le village de l'enfance de ma grand mère)...

Il y avait aussi, le dimanche sur les bords de l'Adour près de ce pont, une roulotte de romanichels, en bois et avec un cheval... Et un petit garçon de mon âge avec lequel je souhaitais jouer... La mère habillée tout en couleurs faisait cuire des poissons chats dans une petite marmite. Et j'étais très attiré par ces gens qui séjournaient là au milieu de leurs paniers tressés, de leurs trois chiens et qui vivaient dans une roulotte : j'aurai voulu partir avec eux, et jouer avec le petit garçon et la petite fille des romanichels...

Mais ma grand mère « veillait au grain »... Et me grondait dès que j'essayai de m'approcher de la roulotte... Et j'étais très malheureux, je me sentais bien seul, et je m'ennuyais à mourir, assis sur l'herbe à côté de Mamy, ne pouvant jouer avec ce petit garçon « les fesses à l'air » et cette si jolie petite fille tout en couleurs comme sa maman...

 

Souvenirs d' Algérie en 1959 et 1961

 

Le jour de notre arrivée ma mère et moi, le 12 juin 1959 à l'aéroport d' Alger... Nous venions de passer deux ans à Tunis et mon père qui était technicien des Télécommunications demeurait à Blida depuis avril 1959...

 

 

Sur la route d' Alger en 1961, depuis Blida, après Boufarik... Sur cette photo l'on aperçoit ma mère, Roger qui deviendra le compagnon de ma mère après le divorce de mes parents, Micheline la fille de Roger (qui m'a tout de suite beaucoup plu dès le premier jour où je l'ai rencontrée), et Mireille ma petite copine qui habitait à Blida au même étage et dans le même HLM que mes parents et moi...

 

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. fethi 08/02/2010

trés beau souvenir qui tient à coeur
Le souvenir de l'effort est toujours un souvenir heureux et l'on sourit aux anciennes misères vaincues

france chlef chlef france

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !