Anecdotes, récits, souvenirs, petits bouts de vie...

"Tant de belles choses"

 

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai regardé jeudi 22 juillet 2010 sur ARTE, de 22h 40 à 23h 55, "Françoise Hardy tant de belles choses", documentaire de Jean Pierre Devillers et Olivier Bellamy...

Toute une époque ! J'avais alors entre 20 et 25 ans et avec mon meilleur ami de l'époque et deux ou trois autres copains avec lesquels j'habitais à Paris, nous passions des soirées - et des nuits entières- à écouter les chansons de Françoise Hardy (à fond la caisse) sur un tourne disque équipé de grosses enceintes, ainsi d'ailleurs que les chansons de Jacques Brel, de Léo Ferré et de Georges Brassens, Jean Ferrat, Isabelle Aubret... Anne Solleville et autres, et bien sûr, Jacques Dutronc...

Mais Françoise Hardy c'était en fait toute la journée parfois sans discontinuer...

D'ailleurs bien des années plus tard (et à présent) j'ai l'intégrale de l'oeuvre de Françoise Hardy...

C'est "L'amitié" ma chanson préférée de Françoise Hardy (et je ne trouverai jamais les mots pour exprimer tout ce que je ressens en écoutant cette chanson, son texte et sa musique)...

Toute une époque, oui ! Quelle fille ! Et quel couple avec Jacques Dutronc !

Une légende si je puis dire, tout comme Jane Birkin et Serge Gainsbourg !

De nos jours, de notre époque actuelle, j'aime bien (et même beaucoup) Jeanne Cheral...

 

Avec mon copain Michel rencontré au centre de tri postal PLM à Paris fin 1969 devant un casier de tri - et ce copain est devenu par la suite le meilleur ami que j'ai eu dans ma vie - nous animions une association loi 1901 qui s'appelait "Service Compositions" (plus tard "Compositions poétiques")... Cette association avait alors 700 membres et nous avions une boite postale dans laquelle nous recevions par jour environ 50 lettres (généralement accompagnées de textes, de poèmes, de chansons)... La plupart des membres étaient des fans de Françoise Hardy et les messages que nous recevions et auxquels d'ailleurs nous répondions avec parfois de mémorables et émouvantes rencontres entre nous, étaient tous empreints disons, d'un "certain esprit"...

Quelle époque ! Nous tirions chaque mois une revue de textes avec illustrations ou dessins, à l'aide d'une vieille Ronéo (que nous faisions tourner toute la nuit)... Par la suite grâce aux cotisations des membres et à leur générosité, nous avions pu nous offrir les services d'un imprimeur et diffuser une belle revue de quelque 20 pages...

L'affaire a bien duré 3 ans...

Mais on y a laissé aussi du fric dans cette affaire ! Et quelques "plumes" d'ordre affectif et psychologique... sans compter les nuits et les nuits passées à lire les textes, préparer la revue, organiser et prévoir les rendez-vous, les rencontres, les soirées entre copains...

Mon copain (sa mère s'était fendue) possédait un super magnétophone à 3 vitesses (dont le 38 bien meilleur pour les enregistrements) et l'on passait des heures à enregistrer nos propres textes (les chansons de mon ami et mes textes et mes histoires) et on s'écoutait, faisait écouter...

Dans la revue qui s'appelait "Floréal des compositions poétiques" à chaque fois il y avait un texte de moi...

Mais on s'est "embarqué" avec des filles (et même des femmes mariées) dans des histoires "pas possibles" et j'ai suivi mon ami dans quelques aventures qui ont (heureusement) "capoté" (quand ça devenait trop "hard")...

Ah oui, quelle époque ! ... Et tout ça avec les chansons de Françoise Hardy nuit et jour à fond la caisse en "toile de fond" du "tableau" !

 

Mon ami est mort le 10 mars 2006, il était né le 14 septembre 1948 (la même année que moi)...

J'ai eu Fripouille, le fils de sa chatte Sissi (qui elle est morte à 23 ans alors que mon Fripouille adoré, lui, est mort accidentellement à l'âge de 6 ans...

Fripouille, mon matou non castré qui me suivait en promenade dans la forêt Vosgienne comme un petit chien)..

                                                                                                                       MES CHATS, MES CHIENS

 

Si Marc Lévy a publié "Mes amis, mes amours", je peux donc publier - sur le Web - "Mes minous, mes toutous"...

 

Je ne sais plus quelle année que c'était... mais l'on voyait devant toutes les maisons de la presse et devant le portillon du Leclerc Culturel, une grande silhouette en carton "grandeur nature" de Marc Lévy tenant à la main son dernier livre "Mes amis, mes amours"...

Soit dit en passant c'est un peu difficile, à partir de Lévy, de faire "Lévy-ien"... Et à partir de Musso, de faire "Musso-ien"... Par contre, à partir de Yugcib, faire "Yugcibien" ça pose pas de problème...

J'en viens donc à mes toutous et à mes minous...

Ils sont tous enterrés derrière ma maison dans un grand enclos qui du temps de mon beau-père était la cour des poules, avec un piquet vert (un piquet métallique de clôture enfoncé à l'emplacement où ils "dorment" pour l'éternité)... Et sur le piquet, c'est marqué en noir au feutre indélébile : le nom , la date de naissance et la date du décès du toutou ou du minou...

Ci -gîssent :

Youki, un bouvier des Flandres tout noir avec un petit bout de queue qui frétillait sans cesse, et dont je n'avais pas fait couper en pointe les oreilles comme il se devait soit-disant pour faire "dans la norme" ... Un chien du genre à ne pas laisser approcher d'un guéridon supportant un service à thé (il eût tout fait valser d'un petit coup de cul impromptu)... Né le 10 octobre 1985 et disparu le 9 avril 1997.

Tinou, petit ratier à poils ras (un batard) marron et noir... Le toutou d'Irène, ma femme... Nous lui donnions du pâté de jambon en petite boîte (1F,20 la boîte en 1975) sur des tartines de pain... Mais il léchait le pâté, et les tartines de pain séchaient sous le lit... Né en mars 1974 et disparu le 5 janvier 1985.

Toutite, petite chienne noire et blanche, une ratière, une batarde aussi, la "tountoune" de ma belle-mère ... Mais la Toutite, elle était un peu sournoise et il lui arrivait de pisser contre le pied du lit et même de "couler un bonze" dans la salle de séjour sous la table... Aussi quand elle mourut je n'eus guère de chagrin d'autant plus que la veille de la mort de ma belle mère malade et handicapée, la Toutite ne "manifesta rien" (alors que mon matou Fripouille lui, se coucha toute la nuit à mes pieds et près du lit de ma belle mère que je veillais)... Toutite donc, née en 1961 et disparue le 7 avril 1977.

Fripouille, mon premier minou, qui voisina sans problème (et même joua) avec Tinou (mais pas avec la Toutite)... Un matou "entier", car il ne me serait jamais venu à l'idée de le faire châtrer. Né le 20 Août 1974 et disparu le 8 septembre 1980.

Minette 1ère (pour la différencier de Minette II -ou Matoune pour l'état civil-) chatte tigrée recueillie à la SPA après avoir été repêchée miraculeusement d'un fût d'huile de vidange dans un garage. Il lui arrivait de "couler un bonze" derrière le grand living et elle eut pour amant le gros "blanc et crème" du père Franoux, notre voisin d'alors qui avait vingt deux minous... Née en septembre 1985 et disparue le 14 mars 1991.

Grosse Bulle, chaton tigré mâle, fils de Minette 1ère, mort âgé de trois mois (sous une roue de voiture). Né le 20 juillet 1986 et disparu le 2 octobre 1986.

Sirius, chaton tigré mâle, fils d'une vieille minette de dix ans, laquelle minette était la chatte fidèle et aimante d'un de mes vieux clients du temps où j'étais conseiller financier à la poste de Bruyères dans les Vosges. Né le 27 juillet 1996 et disparu (leucose féline) le 26 mars 1997.

Matoune, ma chère Matoune dont j'ai écrit l'histoire sur mon site et sur mon blog, et qui elle, est enterrée dans les Landes à Tartas, au fond du jardin là où Mamy autrefois mettait sa lessiveuse sur un fourneau surmonté d'un grand tuyau... Elle "dort" sous de la lavande et sous un rosier, Matoune... Et dans le trou il y a une bouteille fermée contenant une copie du texte de l'histoire que je lui ai dédiée... Matoune, née en septembre 1996 et disparue le 6 Août 2004.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !