Sur ces places de village...

... Sur ces places de village où depuis tant d'années je vis et suis le plus aimé, je ne joue pas ma musique...

Du moins pas cette musique que par ailleurs je joue sur des places où je ne suis pas forcément attendu...

Sur ces places de village où je vis et que depuis tant d'années j'aime, je n'écoute pas la musique qui y est jouée, du moins pas cette musique qui n'est point celle qu'il me sied d'entendre...

C'est étrange, stupéfiant, et surtout dramatique, lorsque les personnes qui nous aiment le plus, sont celles qui ne nous rencontrent pas là où l'on aimerait être rencontré...

C'est tout aussi étrange, tout aussi stupéfiant et surtout tout aussi dramatique, lorsque nous ne rencontrons pas les personnes que l'on aime le plus, là où elles aimeraient être rencontrées...

J'imagine une sorte d' "au delà" où ce qui n'a pas été dit sera dit, où ce qui n'a pas été osé sera osé, où le silence sera rompu...

Rompu mais pas déchiré...

Mais dans cet "au delà" que j'imagine, je volerai peut-être sans que les personnes que j'ai le plus aimées me voient pour autant voler de ce vol que j'avais de mon vivant.

 

... Dans cette France soit-disant "nouvelle et le vent en poupe" à laquelle seize à dix-huit millions de citoyens vont "plus ou moins se rallier" le 7 mai 2017, il se pourrait bien que sur toutes ces places de village où je ne suis guère trop attendu, je choisisse le banc tout là bas, tout au fond, pour m'asseoir et ne parler que de mon regard...

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !