Tous les silences ne font pas le même bruit

Le bruit du silence

... En ce sens que tous les silences ont un langage, une parole, ou des mots différents... Et sont difficiles à interpréter, à traduire...

Je crois que la "traduction" la plus courante qui est faite, du silence, c'est l'indifférence.

... Il y a deux sortes de silences :

-Celui qui "coule de source" : tout simplement parce que ce qui a été produit (dit, écrit, posté sur la Toile) n'a pas été vu, n'a pas été entendu, n'a pas été recherché, est passé totalement inaperçu...

-Celui qui est le propos que l'on ne voit pas, que l'on n'entend pas, mais qui est comme l'oeil noir du juge dont on  se doute , qui est perçu comme un coup de bâton, ou au contraire celui qui est une adhésion tacite à ce qui a été produit (dit, écrit, posté)...

Autant je comprends la "non nécessité" qu'il y a répondre, à réagir, dans le cas de l'adhésion tacite... Autant je conspue, fustige, lamine, interpelle, l'oeil noir du juge et (ou) le coup de bâton contenus dans la "non réponse"...

Un bras d'honneur, donc, au silence coup de bâton, au silence du juge qui vaut sentence condamnation ; un double bras d'honneur à m'en bleuir le creux du coude, à ce "silence indifférence délibéré" qui lui, est sans doute le pire des silences, la "non réponse" la moins acceptable...

 

 

silence

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !