Il y a ...

Il y a la vie qui brille

Il y a la vie qui court

Il y a la vie qui souffre

 

J'avais une fois dit

Il y a les célestes

Il y a les terrestres

Il y a les télestes

 

Il n'y a de considération

Il n'y a d'existence

Il n'y a de jouissance

Il n'y a de modernité en marche

Que pour la vie qui brille

Que pour les célestes

 

Mais cela ne durera pas

Les temps changeront

La vie qui brille

La vie qui court

La vie qui souffre

Les célestes

Les terrestres

Les télestes

Seront sur le film entièrement déroulé de la bobine

Des brouillages surgiront les images qui existaient sans être vues

Ces images de la vie qui court

Ces images de la vie qui souffre

Ces visages des terrestres

Ces visages des télestes

Ce sera comme le fil entièrement déroulé de la pelote

Dont les noeuds auront été un à un défaits

Cependant l'extrémité du film de la bobine

Ou l'extrémité du fil de la pelote

Sera comme la source d'un fleuve

Dont il faudra encore chercher la naissance

Dans les recoins du berceau naturel du fleuve

 

 

 

images

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !