Flamme ou nuage ?

"Ce sont nos passions qui esquissent nos livres, le repos d'intervalle qui les écrit"

Marcel Proust

... Dans nos passions, je pense en premier lieu à ce "ressenti" des êtres et des choses qui nous vient, et qui nous fait être, agir, ou le plus souvent, rêver, imaginer... Rêver, imaginer ce qui peut, ce qui pourrait être mais ne sera sans doute jamais... Mais ce qui est rêvé, imaginé, est plus souvent déformé que formé : c'est un dessin, une image, une animation, qui surgit tel un feu dans l'âtre et se met à danser, à crépiter, à illuminer, mais dont les flammes tout aussitôt, nous apparaissent nuages, nuages qui ne peuvent être que du ciel que l'on a en soi...

Lorsqu'il entre dans le "ressenti" qui nous vient des êtres et des choses, de la réflexion -ce qui généralement ne survient que dans le repos d'intervalle- alors la flamme demeure flamme sans apparaître nuage et le livre, l'écrit, le dire, s'esquissent... Et le "livre" alors, est vraiment un livre...

Sans le "repos d'intervalle" et donc, sans la réflexion, avec seulement le ressenti ; le livre n'est plus qu'un halètement, un son de gorge, une flatulence, un nuage qui passe...

Le "repos d'intervalle" dans ou après lequel le livre s'écrit, est aussi un "temps de travail"...

passions

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !