ZAC et ZI en extension

Le paysage de la France envahi par les ZAC et les ZI

     Traversant trois fois dans l'année, aller retour, la France de la région Lorraine jusqu'en région aquitaine, je constate que depuis quelques années les ZAC, ZI et autres zones péri-urbaines des grandes villes mais aussi des villes "moyennes" voire "gros bourgs" ; prennent de plus en plus d'extension. L'on voit, de mois en mois, sans cesse, de nouvelles enseignes, Grandes Surfaces alimentation, loisirs, électro ménager, bricolage, ameublement, grands garages de voitures, jardinage, restauration (fast food, chinois, indien etc. ), vêtements, chaussures, Leroy Merlin, et autres "Géants" de la "Consommation de masse" ...

C'est "assez impressionnant" tout cela, dans le paysage Français, sur des kilomètres, à perte de vue, avec je ne sais combien de voies d'accés, de ronds points, de parkings, à tel point que malgré la profusion de panneaux indicateurs, l'on s'y perd dans ces enchevêtrements, ces passages, ces contournements...

Ce vendredi 16 octobre 2015, me rendant des Vosges jusque dans les Landes, empruntant le même trajet de près de mille kilomètres que les autres fois précédentes ; à la vue de toutes ces ZAC, ZI etc., je me disais qu'un pays tel que la France, en complète désindustrialisation, avec pas loin de 4 millions de chômeurs, où l'emploi salarié à temps complet (et durable) tend à disparaître puisque dans l'artisanat, les PME, les petites entreprises, la fonction publique, les administrations, la police, l'armée, l'école, l'hôpital... L'embauche est en perte de vitesse... Je me disais donc qu'un pays tel que la France "embauche" en fait pour plus de 50% si ce n'est 60%, dans les emplois générés par la consommation de masse... En effet, le plus "gros bataillon"de salariés dans ce pays, la France, est constitué de tous ces gens qui travaillent à temps partiel, une vingtaine d'heures par semaine, parfois beaucoup moins (juste un week end, certains soirs, certains jours) avec des contrats quelquefois de 3 heures par semaine, des contrats de très courte durée... De gens qui travaillent donc, dans ces secteurs marchands, de services, de boutiques, de grandes enseignes, de restauration, dans cet "univers" de la "consommation de masse"...

Le seul "univers" en France, à employer autant de monde, mais à temps partiel et avec des contrats de courte durée... Cela représente des millions de gens ! Comme s'il n'y avait que dans "ça" (la consommation de masse) qu'on pouvait trouver encore du travail ! Un travail bien sûr précaire pour ne pas dire ultra précaire et qui fait les millions de pauvres, qui eux, ne participent que très peu (parfois pas du tout), à la consommation ! Autant dire des millions de "sous-emplois" à moins de 600 euro par mois !

La "consommation de masse" tous produits et services marchands confondus, c'est -pour appeler un chat un chat- "on bouffe de la merde/on vit avec du toc" d'une part ; "on est payé au lance-pierre quand on bosse là dedans" d'autre part !

 

 

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !