vacances en camping

Vacances, vacances... Suite ...

... J'imagine, j'imagine...

Le jeune couple peu argenté ne pouvant se payer que huit malheureux jours de vacances en camping, une petite tente Queshua 2 places, bébé... plus toutou...

Ils arrivent au camping "La Vacherie" dans les Vosges, à Romont-les-bains-de-pied... Il est 19h et il n'arrête pas de pleuvoir "à seaux" depuis le milieu de l'après-midi... Ils sont obligés de monter la tente sous la pluie ; question matériel de camping ils n'ont rien d'autre, outre la tente Queshua (rapide à monter cependant), qu'une table pliante et deux sièges (ils doivent donc cuisiner dehors avec un tout petit gaz à cartouche, repas du soir, du midi et petit déjeuner)... Pour le change du bébé, ça se passe à quatre pattes sous la petite tente, on bataille on bataille, c'est la galère... Et le toutou (en plus c'est un gros toutou) on l'attache avec une laisse à l'un des rétroviseurs de la voiture...

Et durant les huit jours de vacances, manque de bol, il pleut tous les jours (mais pas forcément toute la journée) et deux soirs de suite y'a un orage carabiné qui pète fort, avec du vent, plein d'éclairs dans le camping et des trombes d'eau ! Le bébé chope un rhume, une nuit à 3 plomb'du mat' 40 de température, résultat illico aux urgences puisqu'il n'y a plus de toubib de nuit... Et pour "arranger les choses" voilà-t-il pas que le toutou fait une gastro !

La seule nuit (l'avant dernière) où il n'a pas plu, les voisins d'à côté, trois jeunes très turbulents du genre "couche tard" ont discuté fort/fort jusque 2 heures du matin, avec de gros rires gras, et en écoutant de la musique "boum/boum-coeur de pieuvre"...

Et les toilettes à un kilomètre, du fait que l'emplacement était situé tout au bout du camping! Le lave-linge du camping en panne...

Et la douche du soir, il fallait, à l'heure où tout le monde va... attendre une bonne demi-heure ; résultat : on laisse passer l'heure d'affluence, on attend qu'il soit près de minuit, ou bien on prend sa douche le lendemain matin à 6h...

Et l'internet... N'en parlons pas! Le Wifi au camping, oui, mais il fallait un code... Et ça marchait pas! Et de toute manière après le gros orage, plus de connexion !

... C'était, pour ce jeune couple peu argenté, une fois finies ces vacances "de rêve"... à regretter de ne point être demeuré dans son HLM à Cergy Pontoise... où là, au moins, l'internet marchait!

Ah, la météo, la météo... Pour le vacancier, je veux dire le vacancier qui peut pas choisir ses dates, qui a "pas un rond", le salarié au smig, le pauvre bougre... Ou même pour le vacancier "un peu plus riche mais pas assez riche", qui va en camping parce que louer c'est "la peau du cul"... La météo c'est capital !

Et je vous dis pas le regard d'envie, de dépit, presque la jalousie, du vacancier en petite tente Queshua, qui voit en face de lui, des heureux en mobil home ou en chalet, bien à l'abri, en ces jours de pluie où l'on va faire du shopping pour passer le temps, où l'on hante les salles de ciné du coin voir des films idiots...



a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !