peur et pessimisme ambiants

Halte à la peur et au pessimisme ! ...

... Cependant bien fondés mais que l'on emplifie démesurément parfois...

... Quand je vois, de mon vivant, apparaître toutes ces nouvelles technologies, aux si diverses applications dans les domaines de la génétique, de la biologie, de l'informatique, de l'internet, des sciences en général... Et qui parfois se développent avec une vitesse phénoménale, je pense alors à cette dernière décennie de "l'Ancien Monde", celle des années 80 du 20ème siècle, dans laquelle sont nées les générations de l'âge de mon fils, ces générations des nés entre 1975 et La fin des années 80 et qui ont encore connu durant leur petite enfance, "l'Ancien Monde"...

Déjà dans cette décennie là, l'on commençait à voir apparaître dans notre vie quotidienne ce "futur proche qui pointait le bout de son nez" : je me souviens en particulier (c'est ce qui m'avait vraiment marqué à l'époque, entre autres) de l'arrivée de l'électronique (circuits imprimés) dans les nouveaux téléviseurs de l'époque, dans les voitures, les machines à écrire ; et aussi (surtout) l'arrivée des premières consoles de jeux (avec "joystick"), des "game boy" et autres jeux nouveaux, électroniques... Des premiers CD, de la généralisation du magnétoscope enregistreur et programmable avec cassettes vidéo bandes magnétiques, mais l'on achetait alors encore pas mal de disques vinyles 45/33 tours (je me souviens dans ces années là, je faisais comme ma mère dans les années 50, j'achetais tous les derniers succès en 45 tours et j'avais un électrophone)...

J'avais acheté aussi, pour mon fils âgé de 8/9 ans, pour 3000 francs de l'époque, l'un de ces premiers ordinateurs "préhistoriques" dotés d'un moniteur (une petite télé), d'un clavier avec à côté du clavier un compartiment pour insérer des cassettes (de jeux ou de logiciels traitement de texte, dessin, culture générale, etc)... des cassettes dont il fallait attendre le chargement complet (assez long) pour que ça marche... Et bien sûr le "joystick" pour les jeux vidéos de l'époque, et avec l'ordinateur, il y avait un bouquin explicatif avec des chapitres concernant le traitement de texte (c'était très compliqué, car il fallait se familiariser avec une sorte d'algèbre informatique afin de pouvoir réaliser un texte)...

Mais mon fils, comme tous les gosses de l'époque, se servait de cet ordinateur uniquement pour les jeux vidéos... Et j'avais essayé de m'en servir pour des travaux d'écriture mais très vite je revenais tout bêtement à mes carnets et à mon stylo à bille...

La période de l'enfance étant pour l'être humain en général, une période "marquante et déterminante", il est certain que les nés entre 1975 et 1989, ayant encore connu "l'Ancien Monde" ont été empreints de cette culture de l'époque et qu'il en demeure des traces même s'ils sont, devenus jeunes adultes, entrés "de plein pied" dans le "Nouveau Monde"...

Il n'en est pas de même, du tout, pour les générations "d'après" (après 1990)... qui elles, sont nées avec Internet, avec le téléphone portable, la Web Cam, Facebook, Twitter, les blogs... (je pense à nos "bébés" de l'an 2000, 2002, 2005... qui soit dit en passant auront cent ans dans les premières années du 22 ème siècle!...

... Je ne parlerai pas, (c'est pas le même sujet)... de l'arrivée du Sida (milieu années 80) qui a "révolutionné et problématisé" la relation fille/garçon (et garçon/garçon-fille/fille) ; de l'explosion du chômage, de l'entrée en études supérieures (fac, IUT, écoles spécialisées) d'un beaucoup plus grand nombre de jeunes qu'avant ; de l'explosion du libéralisme de marché, du monde des affaires et des banques et de la financiarisation, des immenses chantiers d'autoroutes et de périphériques des grandes villes, de la consommation de masse, et de tout ce qui préfigurait alors ce "Nouveau Monde qui pointait déjà le bout de son nez"...

...Tout cela me paraît "assez fabuleux" et me laisse rêveur... Et "ça m'embête de devoir mourir" à cause de tout ce que je ne vais pas voir, ou si je le vois je serai bien trop vieux, bien trop décati pour en "profiter" ou pour enrichir mon imaginaire... Car c'est vrai, ça me passionne tout ça, j'ai "pas si peur que ça", de l'avenir, et ça "m'emmerde un peu" d'entendre tous ces "pessimistes" qui arrêtent pas de "tirer des sonnettes d'alarme" (certes ils ont quand même raison) mais par moments ça devient angoissant et surtout "réducteur" (c'est comme si on gelait l'immensité et la perspective du beau, du vrai, du merveilleux, du rêve, en aspergeant de produit "bombe anti-agression" toutes ces ombres suspectes en face de soi qu'on prend systématiquement pour de "grands méchants ramponos")...

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !