opéra

La bohème, opéra en 4 actes de Puccini

... J'hésitai mardi soir le 10 juillet entre "Le chagrin et la pitié" (chronique d'une ville Française sous l'occupation) sur Arte, et "Secrets d'Histoire" (Victor Hugo) suivi de "La Bohème", opéra en 4 actes de Puccini, sur France 2...

Et j'ai opté pour le programme de France 2.

Absolument magnifique cet opéra de Puccini ! Il faut dire aussi que le décor (le théâtre romain d' Orange) se prêtait merveilleusement bien à cette représentation de "La Bohème", de Puccini.

Une scène de 60 mètres, un théâtre circulaire avec des murs de 5 mètres d'épaisseur et de 30 mètres de hauteur... Une architecture et une ingéniérie absolument fantastique que celle de ce théâtre romain, avec une accoustique quasiment parfaite : pas besoin de micro ni d'aucune technologie accoustique avec toutes sortes d'enceintes, de haut-parleurs et autres équipements car la disposition des lieux, l'écho, tout cela faisait que les spectateurs assis sur les gradins les plus éloignés et les plus élevés, entendaient aussi bien que ceux des premiers gradins et que l'on pouvait percevoir toutes les nuances des sons et des voix...

D'ordinaire je ne suis point un "fana" d'opéra, mais là je reconnais que j'ai été émerveillé et ému (sans doute du fait du décor exceptionnel dans ce théâtre romain d'Orange, du fait que la diffusion était en direct et que l'on percevait l'ambiance, l'atmosphère, et tout ce qu'il y avait de vivant, de "vibratoire", d'esprit, de "souffle", d'émotion naturelle dans la foule de tous ces spectateurs assis sur les gradins ; et au moment de l'entracte, cette animation qui surpassait l'ambiance dirais-je, d'une fête ou d'un festival...

Inoubliable! Fabuleux! Un grand moment dans l'histoire du spectacle !

Tout était beau du début jusqu'à la fin, mais c'est encore le 2 ème acte que j'ai cependant préféré, avec la foule des figurants (quelle apothéose, et quelle grandeur, et quelle musique!)

... Mais... Tout de même !... Entre voir ce spectacle à la télévision, et y assiter réellement en spectateur assis sur les gradins dans le théâtre romain d'Orange, cela fait une différence ! (En contrepartie, si je puis dire, à la télévision au moment de l'entracte, il y avait toutes ces explications fournies par le présentateur sur la technique accoustique et sur l'architecture du théâtre ; puis ces reportages dans les coulisses, qui "donnaient une idée de l'ambiance du moment")...

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !