mouche

La grosse mouche

Je vibre de régal sur un morceau de viande laissé à l'air libre sur une assiette un jour d'été chaud et orageux...

Avec un peu de chance, je vais vivre un mois, si je ne tombe pas raide morte foudroyée dans mon jeune vol en traversant un nuage d'insecticide, ou bien descendue d'un coup de torchon m'étourdissant à jamais...

Et c'est bon, c'est juteux, sur ce morceau de viande ; je me gorge de sang avant de m'envoler lourde et repue, vers quelque pli de rideau où je vais me blottir...

Autour des bébés, des chatons, du chien de la maison ; autour des malades immobiles, des agonisants, des manchots... Je ne risque rien, je peux bourdonner, tournoyer ; l'odeur des médicaments et des litières ne me gêne pas...

Dans les hôtels de passe sur les lits et les divans où se vautrent les amoureux quand il y a du foutre dans l'air, des râles et des volets tirés en ces jours d'été orageux, je ne risque rien non plus, l'on n'entend même pas mon vol insolent.

Question de survie, pour moi, que de bien observer ce que font les humains, où ils vont, dans quel état ils sont... Ma vie est si brève, si "d'une seule fois" !

Errances littératoques, 7

Slip sale

Bec qui pue

Robe tachée de sperme

Mouche bleue dans le pli d'un foulard

Frayeurs suspectes

Ver de dent

Punaise calcinée

Bout de langue sur le chancre d'une verge

Viande qui tremble sous l'averse de grêle

Vinaigre de cornichon

Moutarde au sang noir

Mayonnaise éventée

Aigreurs qui régalent

Joies éclaboussées sur un tapis de danse

Pucerons vrombissant

Neuf écrit sur un oeuf d'oie

Long râle un dix-sept après midi les volets clos

Petite craie bleue empanachée de foutre de verrat crissant sur le tableau blanc

Jupe fendue sur le galbe d'une jambe écorchée

Pied dans une bassine emplie de plâtre effrité

Visage quiqueté léché violé pétri mordu

Rancoeurs béates ou souveraines s'écoulant toutes froides de la louche ébréchée

Quatre queues croisées à travers la déchirure d'une écharpe de jeune femme

Cirque effondré sur la place du bourg jonchée de toitures éclatées

Rires gras aux haleines brûlantes de fours béants empuantis de résidus de grillades

Mouchoirs durs et secs de crasses et de jutes

Père Noël lubrique exhibitionniste ouvrant refermant sa houppelande

Têtes encapuchonnées

Visages pailletés

Coulures

Zobs jectifs

Fêtes pétées

Pff't

Allo

Bip Bip Bip...

 

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !