films

La nouvelle vie de Paul Sneijder

      Film de Thomas Vincent sorti le 8 juin 2016, avec Thierry Lhermitte dans le rôle de Paul et Géraldine Pailhas dans le rôle de la femme de Paul...

Dans un accident d'ascenseur, Paul Sneijder, cadre supérieur à Montréal, perd sa fille Marie, la fille qu'il a eue d'un premier mariage.

Il s'interroge sur la réalité de sa vie de cadre, son travail ne l'intéresse plus, il est encore en congé de maladie et en pourparler avec son avocat (Pierre Curzi dans le rôle de Maître Wagner Leblond) au sujet de l'indemnité qui doit normalement être versée suite au décès de sa fille...

Sa femme l'agace et le trompe, ses deux fils (les deux fils qu'il a eus avec sa deuxième femme), le méprisent.

Il décide de changer de métier, de devenir promeneur de chiens chez "Dog Walk" dont le patron est un personnage atypique (dans ses loisirs, il effectue et note dans un carnet des opérations très compliquées dont il trouve le résultat en 2 secondes)... Ce personnage est Guillaume Cyr dans le rôle de Benoît Charistéas, le patron de Dog Walk...

Un film -à mon avis- fort, intelligent, sur un sujet difficile. Et surtout "anti système" (un véritable "pavé dans la mare")... Que j'ai beaucoup aimé (ceux d'entre vous qui me connaissent en comprendront la raison)...

En face de ces deux personnages que sont sa femme et l'amant -du moment- de sa femme, rencontrés par hasard en promenant les chiens de Dog Walk, Paul, en rupture totale avec ce monde représenté par ces deux personnages qui le méprisent, ce monde qu'il a quitté et dans lequel il ne veut plus revenir ; ramasse dans la neige au sol, la crotte d'un chien et déclare à sa femme qu'il ne veut à aucun prix que la prime d'assurance pour le décès accidentel de sa fille, ne serve à faire de ses deux fils étudiants dans une grande école, des traders et des avocats d'affaire... Aussi abandonne-t-il toute procédure pour percevoir cette prime d'assurance. A la suite de quoi, sa femme et ses fils font interner Paul en hôpital psychiatrique, conseillés en ce sens par le médecin psychiâtre de la famille.

Mais Paul avec l'aide de son ami et patron de Dog Walk, s'évade de l'hôpital en se servant de la tenue de gardiennage de Dog Walk, et va trouver le représentant de la société d'ascenseur avec lequel il était en relation pour son affaire, afin de négocier avec lui le moyen de quitter Montréal clandestinement avec une somme d'argent suffisante pour lui seul.

Paul prend place sur un porte container à destination de Dubaï, et à son arrivée, il contemple depuis le sommet de la plus haute tour du monde, au milieu des touristes, l'immense paysage tout autour...

Dubaï, quand on y réfléchit, c'est le seul endroit au monde où quand tu arrives et si tu veux y vivre, personne, aucune autorité, ne te demande d'où tu viens, ce que tu as fait dans la vie, à partir du moment où tu arrives avec beaucoup d'argent, une rente suffisamment importante pour te permettre de finir tes jours en toute tranquillité...

 

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !