accords climat

L'accord sur le climat sans les USA...

... Donald Trump annonce le retrait des USA, de l'accord sur le climat...

Quand on sait (ce ne sont plus là des prévisions mais des réalités proches et certaines et cela avant 2100) les conséquences qui seront celles d'une élévation de 3,5 degrés de la température moyenne de la Terre actuellement de 15 degrés celsius -ce qui portera à plus de 18 degrés cette moyenne avant la fin du siècle présent... L'on peut imaginer ce que penseront les gens qui seront nés en 2020, 2030 et au delà, de ce président des USA dont l'image sera celle de l'un de ces plus puissants personnages de la planète, détesté, voire haï et tenu responsable des conditions de vie sur Terre dans les années 2070, 2080, 2100...

Dans les écoles, par exemple, en Histoire contemporaine, les livres feront état de ce personnage qu'aura été Donald Trump, aussi détesté qu'un Hitler...

Ce qui me fait dire que si l'enfer existe (par opposition au paradis) soit cet enfer ou ce paradis dont parlent les religions ; l'enfer je le vois comme étant le jugement de ce que j'appelle le "tribunal de l'Histoire", un jugement qui "voue aux gémonies", donc, qui condamne à perpétuité (perpétuité du souvenir, de la mémoire) ces êtres, ces personnages ayant eu une part importante de responsabilité dans le malheur de beaucoup de gens et dans leur destin...

Et je me dis "comment est-ce possible qu'un personnage, puissant, influent, célèbre, l'un ou l'autre des grands de ce monde, intelligent, responsable, homme politique, intellectuel, scientifique, sommité, etc. ... et d'ailleurs n'importe quel commun des mortels que nous sommes chacun ; puisse se faire à l'idée qu' à cause de tout ce dont il est responsable de mauvais, de destructeur, qu'il demeurera dans la mémoire, dans le souvenir et éventuellement dans les livres d'Histoire, pour ses semblables des générations futures, détesté, honni, haï, décrié, jugé pour ses actes...

En effet, savoir à l'avance pour ainsi dire, ce que sera le jugement très dur de l'Histoire pour nos actes les plus mauvais et les plus destructeurs, soit l'équivalent en quelque sorte de "l'entrée en enfer"... Ne cesse de m'étonner, de m'interroger, de me sidérer...

Et si en plus, ce personnage, célèbre ou "du commun des mortels", qui a "vraiment fait quelque chose de mal" (à un grand nombre de ses semblables, à la nature, à la Terre) est un croyant (dans n'importe quelle religion) et s'affirme "croyant" au yeux de tous et du monde, alors là, ça me sidère et m'horrifie encore davantage, me laisse dans une interrogation encore plus preignante...

Bon, c'est vrai, de la part d'un multi milliardaire prédateur sans scrupules et se foutant du destin de l'humanité et de la Terre après sa mort, dont la préoccupation principale et unique est de jouir le plus possible de son vivant au détriment de ses semblables... Je vais dire que "ça m'étonne un peu moins" (ces grands prédateurs se foutent, en fait, du "tribunal de l'Histoire")...

 

... Cela dit, cet accord sur le climat (à propos du réchauffement climatique et des gaz à effets de serre) celui de Paris COP 21, ceux qui précèdent, ceux qui suivent, de ces accords entre grandes puissances, grands pays de la planète... Avec ou sans les USA et ou avec "la patte qui traîne" de certains pays entre autres la Chine, l'Inde, la Russie... C'est tout de même une hypocrisie monumentale, du fait déjà des lobbies de la consommation de masse et des produits énergétiques (pétrole, charbon, gaz, énergies renouvelables, nucléaire)...

Et, au delà même des lobbies, il y a les centaines de millions, les milliards de consommateurs que nous sommes, riches ou pauvres sans lesquels les lobbies n'auraient pas autant de pouvoirs.

En clair, il faudrait changer radicalement de mode de vie et de consommation en l'espace d'une génération, et même si cela se faisait, dans les meilleures conditions possibles à savoir en organisant, en mettant en oeuvre un mode de vie et de consommation selon un modèle "écologique et de développement durable compatible avec le respect de la nature et l'activité humaine des temps modernes, technologie et progrès scientifiques avec les équipements dont on a besoin au quotidien"... Il demeure une réalité incontournable qui est celle de la pression, de l'importance de l'activité humaine, du fait même du nombre croissant d'habitants sur Terre ; du gigantisme des centres urbains, de la densité de population dans certaines régions du monde... La Terre est-elle capable de supporter une activité humaine aussi considérable et aussi demandeuse en ressources de toutes sortes, alimentaires et énergétiques entre autres ?

Une Terre de 10, ou davantage encore, de milliards d'humains, est-ce concevable, est-ce gérable ?

 

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !