La consigne de la gare Montparnasse

     Combien furent-ils encore une fois, la veille de Noël et la veille du Jour de l'An, devant leur poste de télévision, seuls et assis à se « faire la fête » avec un ballon de rouge et une aile de poulet, un petit chocolat et quelques rêves déchirés?

Des bonnes femmes à poil avec des plumes au cul, Patrick Sébastien ou les Rois du Rire... Pour « meubler » ce soir là une vie « foutue », une vie en « eau de vaisselle »?

 

Et l'agent de la consigne à la gare Montparnasse à sept heures du matin, qui se prend les yeux noirs des voyageurs venus reprendre leurs bagages cinq minutes avant le départ du train? Pas de « moeilleur veuh » ni de « bonané » pour cet employé de la SNCF subissant l'assaut des voyageurs qui ont passé la nuit dehors!

Comme s'il avait fallu en plus du prix d'un billet de train, faire les frais d'une nuit à l'hôtel et d'une course en taxi pour « attraper » l'iDTGV de sept heures cinq! C'est que la consigne de la gare Montparnasse ferme de 23h à 7h et que c'est un peu court pour récupérer ses bagages déposés la veille, à 7h seulement pour un départ à 7h cinq!

Les voyageurs sont frigorifiés de cette nuit de réveillon glaciale, passée dans tous les lieux animés de Paris, et agglutinés devant la grille d'entrée de la consigne ils piétinent leur ticket à la main... Enfin le type arrive... Bousculade, passage au détecteur de métaux, empoignades et paroles musclées... En l'occurence pas de sourire, pas de bonjour, pas de « bonané », pas de « voeux pieux »!

Par chance si l'on peut dire, le trajet entre la sortie de la consigne et le quai de départ du train est relativement court... Mais la voiture 20 de l'iDTGV se trouve presque en tête du train. Aussi, quel « parcours du combattant » à toute vitesse tirant valise et sac à dos le long du quai! Et là non plus, pas de bonjour, pas de « bonané », pas de sourire... Que de l'oeil noir et de l'agressivité dans l'air! C'est que... Si le train est « loupé », le billet étant non remboursable et plus échangeable moins de cinq heures avant le départ prévu, ça fait 50 euros dans le baba plus le prix d'un nouveau billet à tarif plein celui là ! Merde! Putain de consigne qui n'ouvre qu'à 7h! A la SNCF de toute manière c'est pire qu'à la « Banque Postale »!

Et oui! Quand t'as un « petit budget », tu prends des trains sur Internet à tarif écrasé, et si ton retour est à 7h cinq, tu mets la veille tes bagages en consigne et tu passes la nuit dehors !

 

C'est bien beau de compatir aux misères et aux solitudes des uns ou des autres... Et d'en faire des oeuvres artistiques ou d'émouvants poèmes... Par la parole ou par l'écrit, on est tous (ou presque) de « belles âmes »... Mais devant la réalité telle qu'elle survient et se vit, selon ce que l'on peut perdre ou que l'on espère gagner par rapport à l'autre d'à côté... On est une Terre entière sèche et dure au coeur qui bat comme des coups de trique.

 

Il y a des jours, des matins, des moments... Et sans même qu'une grande interrogation me vienne... Où j'arrêterais bien d'écrire...

Mais il y a, à la place de ce « Dieu » auquel je ne crois pas... Ce « désert de terre, de ciel et d'humanité » qui a des oreilles...

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !