L'Artiste, suite...

     ... Voici un commentaire que je viens de recevoir à propos d'un de mes articles "L'Artiste", sur mon blog "Paroles et Visages" dans Sud Ouest...

 

Tout ça part d'un bon sentiment sans doute, mais je crois que vous n'avez aucune idée de ce que peut être un(e) artiste ! " ( écrit par VVS )...

 

 

Et ma réponse à ce commentaire :

 

 

"Votre réponse est péremptoire et sans argumentation... Je vous pose donc, à vous, la question : "qu'est-ce qu'un artiste" ? En êtes vous un ? Et qui, d'ailleurs, peut prétendre expliquer, définir ce qu'est un artiste ? L'idée que j'exprime n'est qu'une approche, plus proche d'un questionnement que d'une affirmation... Cela part effectivement d'un sentiment, d'un "mouvement du coeur et de l'esprit" qui, en aucune façon, ne peut à lui seul, même argumenté, faire référence comme une définition précise et claire..."

... Sans doute, j'imagine... Encore l'un de ces intellectuels de formation universitaire ou d'études supérieures quelque peu accro des valeurs consensuelles du monde!... Et donc, de ce qui doit se croire et se savoir , et faire référence !

Décidément j'ai toujours eu dans ma vie, vraiment du mal avec ces gens là ! ... Mais j'en ai tout de même rencontré, qui "avaient l'esprit et le coeur différemment tournés et avec lesquels j'ai pu m'entendre...

 

 

... J'ai cherché (tout bêtement) dans un dictionnaire Larousse, la définition pour le mot "artiste"... Et voici ce que je lis :

 

"Personne qui pratique un des beaux arts. Personne qui exerce un métier avec goût. Personne qui interprète une oeuvre musicale, théâtrale, cinématographique, chorégraphique. Adj : qui a le goût des arts, le sentiment du beau.

 

... Bon, voilà la définition que donne le dictionnaire.

À partir de là, nous pouvons donner ou exprimer notre sentiment ou notre pensée personnelle, ou notre "vision" de l'artiste...

 

Le sentiment ou l'affect, à lui seul et emplissant tout l'espace (ou une grande partie de l'espace) de l'oeuvre... Soit l'oeuvre du représenté par l'image, par le dessin ou par l'écrit... Ne fait pas l'art.

 

Mais l'on peut cependant parler d' émotion...

L'artiste lui-même peut émouvoir par l'oeuvre qu'il réalise, et l'émotion naît de ce qui est vu ou lu ou écouté...

Mais je n'entends pas par émotion, le genre d'émotions assez banales, ou surdimensionnées, qui sont les nôtres habituellement et que nous exprimons en des formes de langage et d'écriture communs voire vulgaires, notamment dans les forums du Net, sur les blogs...

Il s'agit là, en l'occurrence, d'une émotion qui nous "éduque" et fait évoluer notre pensée...

La sous-culture, la contre-culture, et surtout la vénération de l'inculture, sont des "plaies ouvertes et infectées" sur le "grand corps du monde"...

 

... La "contre-culture" (exemple Dada, Surréalisme) doit "faire ses preuves" si je puis dire... Afin de devenir "culture"... Et là, il y aurait beaucoup à dire (en risquant bien sûr, de "se foutre dedans en plein")...

 

... Pour Céline, en particulier... Frédéric Mitterand (et tous les contempteurs acharnés et sectaires, les "anti Céline", eux, se "foutent dedans en plein" en étant obnubilés par trois de ses oeuvres contre les Juifs)...

Céline s'est d'ailleurs expliqué sur ses rapports avec les Juifs, dans une lettre adressée à Albert Paraz le 17 mars 1948 :

"J'en voulais aux Juifs de nous lancer dans une guerre perdue d'avance. Je n'ai jamais désiré la mort du Juif. Je voulais simplement qu'ils freinent leur hystérie et ne nous poussent pas à l'abattoir"...

Céline dès 1936 lors d'un voyage en Russie, avait pressenti l'échec du mouvement communiste. En 1941 il avait prévu aussi la crise de l'énergie... et les 35 heures, et la faillite de l'Education Nationale... Et dès 1942 il était l'un des seuls en France, à dire que l'Allemagne perdrait la guerre.

Médecin, il soignait gratuitement les malades pauvres de son quartier...

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !