Hollande "cause" à Poutine...

... Mais Poutine a dit "niet"...

Si, il a tout de même dit quelque chose, Poutine : " Que faites vous de tous ces morts aussi, par les attaques des opposants à Bachar El Hassad?"...

Eh bien moi je dis ceci : les morts "pour Bachar El Hassad" et son régime... sont des morts "normaux" ! Je ne les pleure pas, ces morts là ! ... Mais, soit dit en passant, dans les "opposants", il y a, comme il y eut en Egypte, en Lybie et dans toutes les révolutions Arabes, des fanatiques et quelques bandits de grand chemin et autres petits chefaillons prédateurs et sanguinaires se foutant complètement de la démocratie"... Ceux là, aussi, morts sous la mitraille, ou lors de "dégâts collatéraux", je ne les pleure pas... Mais ceux là ne représentent en fait qu'une toute petite partie des opposants ou des rebelles et n'agissent que pour leur compte sur le terreau de la misère et des aspirations de tout un peuple épris de liberté et de démocratie...

Toute révolution est une "épreuve incertaine et une expérience difficile" (et c'est encore plus vrai, de nos jours, ces jours de fer et de feu et d'inculture et de fanatisme!) ...

Le drame, commun à toutes les révolutions les plus radicales et les plus violentes de l'Histoire, c'est que des "salauds" ont souvent succédé aux "salauds" que l'on avait occis... Mais "c'est vrai" : les "nouveaux salauds" inventent ou reproduisent toujours "une salopardise différente" qui dans les premiers jours et avec force incantations et festivités et promesse de jours meilleurs, passe pour une nouvelle "morale" sinon une "religion" !

Quelques textes de loi, quelques principes, un "habillage"... et hop, c'est reparti mon kiki !

Le pognon change de poches et les pauvres sont toujours aussi pauvres, parfois même encore plus pauvres qu'avant...

La guerre à Bachar El Hassad ? Oui, mais la guerre aussi à tous les "salauds" grands et petits, comme à un jeu de quilles où il y a toujours des quilles à descendre ! Il n' y a pas "les bons d'un côté et les méchants de l'autre : c'est un peu plus compliqué que ça!" ...

L'Homme n'est pas "mûr" pour être "l'anarchiste qu'il conviendrait qu'il soit"...

Avant, on aura sans doute fait la prochaine grande révolution technologique et industrielle, celle de l'énergie renouvelable et sans limite, autrement que par le nucléaire et les énergies fossiles... Pour autant que l'on puisse sortir encore en état de marche, de ces temps que nous vivons...

la syrie

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !