Ah ce bouc! Ah cette boucque!

Ah ce bouc !

Ah cette boucque !

... Il broute il broute le bouc

... Elle broute elle broute la boucque

Dans l'immense pré aux bouc-zé-boucques !

Il elle a le neunoeil qui lumine le bouc la boucque

Qui lumine de toute la couleur de son foie...

Et que de drôles de petits dadas

Qui caracolent dans le pré des boucs des boucques et des biques!

Car il y a les biques aussi

Les biques qui piquent du bec

Lorgnant d'un oeil salace

Les Porc-épics gris bleu et les hérissons blondinets

Ah ce bouc !

Ah cette boucque !

Qui ne broutent plus dans le pré des dadas de trait ou de course

Venus luminer dans le plus grand pré du pays

Là où volettent oiseaux oiselles et papillons

Se posant autant partout que nulle part...

Ces boucs et boucques

Venus dans le plus grand pré du pays

Là où se faufilent et se tortillonnent

Lézards gris ou verts entre les mottes de terre et les herbes drues...

Mais il y aussi dans l'immense pré

Des anges qui n'ont pas d'ailes et ne sont pas du ciel

Des anges qui ne sont pas à la solde de Dieu le Père ni de Lucifer

Des anges que les gros marchands de soupe populaire et les grands capitaines

N'ont pas exterminés...

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !