La femme, autant être humain que l'homme...

     ... Et l'homme, autant être humain que la femme.



En tant qu'homme, je reconnais ma "préférence" pour la femme, et sans doute davantage pour la féminité que pour pour la femme par elle même...

Je veux dire, pour ce qui est de la féminité, une "culture " de la féminité, sinon un "idéal" de la féminité...

Et à ce titre je ne puis qu'adhérer, souscrire à tous les combats menés par les femmes...

Mais en tant qu'être humain, je suis résolument et ouvertement convaincu, du caractère essentiellement, naturellement et uniquement humain, qu'il y a, autant en l'homme qu'en la femme...

Si je devais être juré dans un procès, c'est l'humanité qu'il y a dans un homme ou dans une femme qui m'importerait, et non cette féminité qu'il y a dans la femme et qu'en tant que poète je vénère... Et non, aussi, cette "masculinité" qu'il y a dans l'homme et qu'en tant que poète je ne "poétise" pas (ou si peu)...

Ce que je n'aime pas dans le "Féminisme" c'est ce qu'il y a de "partisan" dans le féminisme, comme dans une religion, comme dans une culture que l'on voudrait voir universelle et incontestée...

J'aimerais bien voir une "culture de l'humanité"... Tout en voyant tomber les poings levés, les étendards, les symboles, les mots d'ordre, les modes, les courants d'idées dominants, les images qui surfent sur les émotions et sur les sensibilités, les mensonges, les calomnies, les adorations, les indifférences, les silences aux yeux baissés et si partisans...





Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !