Un p'tit bras d'honneur bien d'chez moi

 

... À ces visages dont les yeux lumière et éclats de regards me firent tant de bien, et que je voyais danser sur les fils de la Toile, danser presque tous les jours, danser même quand je bradoneurisais... Et qui aujourd'hui ont déserté ces fils de la Toile où nous nous touchions, nous nous effleurions...

À ces visages que je ne vois plus apparaître ailleurs que sur la Voie Sacrée où tout le monde se pose, s'extrace et voyage...

À ces visages qui "bonanéïsent" désormais en "dromadaire" ou petits queucoeurs rouges...

À ces visages dont les yeux lumière et éclats de regards n'ont pas quitté mon cosmos et que je n'ai pas décrochés ...

À ces visages qui donc, existent toujours puisque la Voie Sacrée le dit et témoigne de leurs traces de voix autour de quelque ronde festive ou autre...

... Un p'tit bras d'honneur bien d'chez moi à leurs "dromadaires et petits queucoeurs rouges"!

... Moi vous savez, la Voie Sacrée c'est pas ma tasse de thé... Surtout, et en particilier quand elle devient un exutoire à ce qui fut (et qui lui, était vraiment)...

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !