D'immenses paysages continentaux

... J'avais déjà, le dimanche 14 juin 2009 par un temps magnifique (ciel sans nuages et chaleur modérée) traversé l'Allemagne jusqu'à Lübeck afin de me rendre en Norvège par Kobenhavn et Malmo et Goteborg... Par les autoroutes Allemandes qui sont non-payantes, fort nombreuses, parfois sinueuses et jamais monotones comme en France, et traversant des paysages immenses, boisés, bosselés, et tout à fait continentaux...

De très grandes villes telles que Frankfurt, Hamburg, (plusieurs millions d'habitants) ne se voient que de loin depuis l'autoroute ; le paysage est loin d'être plat, surtout entre Stuttgart et Hanover, m'a paru assez varié et évidemment grandiose, lumineux, presque incandescent en cette journée de juin... On a l'impression d'une continuité et d'une intemporalité qui vous "prend aux tripes", avec ces horizons lointains, et ces massifs forestiers recouvrant des hauteurs tourmentées et bosselées ; et le brun ou l'ocre de la terre, et le jaune paille des champs de cultures céréalières parvenant à maturité, le vert des prairies et des forêts, la cendre argentée des monts et des collines noyés dans la transparence d'un horizon brumeux... font de ces paysages continentaux, un immense océan de terre figé dans une sorte d'immobilité mouvante... Comme si un océan primaire du début de la Terre s'était au lendemain des origines, pétrifié, devenant ainsi pour une "éternité provisoire", ce paysage là, immobilisé en ses formes et en ses couleurs et en ses ondulations...

Entre Kassel et Hanover, j'ai vu sur ma droite le massif du Harz, qui est une sorte de "Schwartwald" mais en plus sauvage, en plus mystérieux d'apparence... Un massif de quelque 2000 kilomètres carrés en grande partie recouvert d'une forêt d'origine préhistorique (vestige de l'antique forêt préhistorique Européenne)... Et, sûrement battu par les vents glacés de l'hiver et pétrifié par le gel des mois de janvier et de février...

Au delà de Hanover en allant vers Hamburg, ce sont les grandes plaines du Nord (pas tout à fait plates tout de même), et Lübeck et les stations balnéaires de la mer Baltique... (une autre sorte de "côte d'Azur" du grand Nord Allemand, tout aussi animée et touristique durant le "Summer" (fin juillet août début septembre)...



Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

a href="http://www.hebdo-landes.com" target="_top">Référencé sur Hebdo Landes !